Acheter Pendaison de crémaillère à la gaumaise

Publiée le 29/10/2019

Lire un autre article ?

Vous avez récemment acquis un bien immobilier en Gaume, cette magnifique région du sud de la Belgique au célèbre microclimat. Déjà, vous prévoyez l’organisation de la pendaison de crémaillère car qui dit Gaume dit convivialité et maintenant que vous êtes Gaumais, vous ne pouvez plus manquer une occasion de festoyer. Voici nos quelques conseils pour vous aider à recevoir vos invités comme il se doit.

D’où vient l’expression « pendre la crémaillère » ?

crémaillère au Moyen-Âge

Le Christ chez Marthe et Marie, tableau de Joos Goemaere

Faisons d’abord un rapide retour dans le passé. Tout le monde sait ce que signifie « pendre la crémaillère » mais connaissez-vous l’origine de cette expression ? Au Moyen-Âge, lorsque la construction d’une maison était terminée, les propriétaires invitaient l’ensemble des personnes ayant participé aux travaux et leur offraient le repas. À l’époque, la marmite était accrochée à une crémaillère (une tige de métal munie de crans) au-dessus du feu, dans la cheminée. On pouvait ainsi gérer la cuisson des aliments en plaçant le contenant plus ou moins haut. Le fait de s’en servir montrait que l’on pouvait désormais manger dans la maison et donc y vivre.

Petite parenthèse : saviez-vous qu’il est possible d’admirer de véritables crémaillères au Musée Gaumais de Virton ? Elles sont issues des fonderies gaumaises qui étaient actives du 15e au 19e siècle.

Apéritif et repas : place aux spécialités gaumaises

Une pendaison de crémaillère gaumaise ne peut se faire sans quelques spécialités de la région ! Si vous n’êtes pas encore tout à fait familier des produits du terroir de notre belle Gaume, voici quelques suggestions qui devraient mettre l’eau à la bouche de vos invités.

Pour vous désaltérer, vous avez l’embarras du choix. Orval, Gaumaise, Tendera, Zigomar… ne sont que quelques exemples des boissons alcoolisées fabriquées localement. En ce qui concerne les softs, pas de doute, vous devez proposer un jus de pommes et/ou de poires issues des vergers gaumais dont la fabrication artisanale se fait en octobre chaque année.

Pour les petits creux, rien de tel qu’un pâté gaumais à partager, quelques cubes de fromage d’orval ou encore des tranches de saucisson gaumais à picorer.

Pour les grosses faims, et si vous aimez cuisiner, optez pour une Touffaye, l’un des plats typiques locaux. Pour la préparer, vous pouvez vous inspirer de la recette de Claude, du restaurant « Le Cœur de la Gaume ».

Si votre budget vous le permet, pourquoi ne pas faire appel à un traiteur du cru ? Une solution qui a le mérite de vous laisser profiter pleinement des réjouissances.

Prévoir l’ambiance

Histoire d’occuper vos invités, vous pouvez prévoir un ou plusieurs jeux. En Gaume, le jeu du clou est très populaire et il ne nécessite pas beaucoup de matériel si ce n’est quelques clous, un ou deux marteaux et une souche de bois.

Pour l’ambiance musicale, nous vous conseillons la radio locale Metropole qui plaira aux petits comme aux grands. Si vous êtes plutôt fan d’un style de musique en particulier, rendez-vous sur lampli.be qui regroupe la plupart des artistes autochtones du moment.

Jenga entre amis

Prévoyez des jeux pour vos invités.

Où loger vos inviter ?

Lors d’un emménagement, une maison n’est pas toujours complètement terminée (quelques travaux, certaines finitions sont peut-être encore à achever). Si vous devez loger certains invités, vous pouvez notamment leur proposer de séjourner dans un gîte ou une maison d’hôtes. Virton et ses environs regorgent d’anciennes bâtisses restaurées, chargées de charme et d’histoire. Et si la saison le permet, il existe également de nombreux campings prêts à accueillir vos proches.

N’oubliez pas de prévenir vos voisins

Image prévenir les voisins

N’oubliez pas votre voisinage.

La Gaume est synonyme de convivialité et d’hospitalité. Une pendaison de crémaillère est un excellent moyen de faire connaissance avec vos nouveaux voisins. Ainsi, si vous ne les invitez pas à votre petite fête, prévenez-les qu’il risque d’y avoir du passage et peut-être un peu de bruit. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Vous ne voudriez pas vous mettre votre voisinage à dos, n’est-ce pas ?

Si vous avez aimé cet article, vous serez certainement intéressé par celui-ci : 7 conseils pour un déménagement sans stress.